Articles choisis
Incognita est le nouveau jeu d'infiltration développé par les créateurs de Mark of the Ninja et Don't Starve,

Incognita : petit test/review de l’alpha early access (patchée)

Incognita est le nouveau jeu d’infiltration développé par les créateurs de Mark of the Ninja et Don’t Starve,

Je souhaite écrire ici mon expérience de speaker de TEDxStrasbourgUniversité 2013 avec mes propres impressions et commentaires. Cela reste bien sûr mon avis personnel, mais j’aimerais vous montrer qu’en fait […]

TEDxStrasbourgUniversité 2013 : retour de mon expérience de speaker

Je souhaite écrire ici mon expérience de speaker de TEDxStrasbourgUniversité 2013 avec mes propres impressions et commentaires. Cela reste bien sûr mon avis personnel, mais j’aimerais vous montrer qu’en fait […]

Le printemps est venu, il fait beau, il fait chaud. Nous commençons à troquer nos gros pulls à col roulé contre les t-shirts plus légers et plus designs. C’est pourquoi […]

T-shirt geek, artistique, original et tendance : 1 t-shirt par jour à prix attractif

Le printemps est venu, il fait beau, il fait chaud. Nous commençons à troquer nos gros pulls à col roulé contre les t-shirts plus légers et plus designs. C’est pourquoi […]

Tous les articles
0

Incognita : petit test/review de l’alpha early access (patchée)

Incognita est le nouveau jeu d'infiltration développé par les créateurs de Mark of the Ninja et Don't Starve,

Incognita est le nouveau jeu développé par les créateurs de Mark of the Ninja et Don’t Starve, de très bons jeux indépendants. Comme Mark of the Ninja, Incognita est un jeu d’infiltration, cependant, là où Mark of the Ninja mettait l’accent sur le score dépendant de la façon dont vous tuez les gardes, Incognita vous permettra de contrôler une équipe d’infiltration silencieuse spécialisée dans le vol et non le meurtre.

Cette preview se base sur la version patchée du 25 septembre. Read the rest of this entry »

3

ZOMBIE WALK Strasbourg 2013

Dans le cadre de la 6° édition du Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg, la traditionnelle Zombie Walk a lieu ce samedi 14 septembre, sous les quelques gouttes de […]

festival-europeen-du-film-fantastique-de-strasbour_600CDans le cadre de la 6° édition du Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg, la traditionnelle Zombie Walk a lieu ce samedi 14 septembre, sous les quelques gouttes de la place Kleber.

La plus grande Zombie Walk de France annonce le début du festival du film fantastique. Celui-ci permet de retrouver le plaisir des films cultes, des nanards, dans une ambiance bonne enfant. Très orienté Geek, le festival a une section Jeux-Vidéos avec Indium Game Contest, « Silence, on joue ! » une exposition de Retro Gaming (Du 9 au 21 septembre au CAUE du Bas-Rhin, 5 rue Hannong), et une conférence « Des pixels à Hollywood » !

J’étais donc là, sous les gouttes et le ciel menaçant, pour prendre quelques photos de la procession contamination rampante ! Un grand merci au participants, aux organisateurs dont les élèves de l’école de maquillage Candice Mack qui ont maquillés les figurants.

Les images dans la suite : Read the rest of this entry »

0

TEDxStrasbourgUniversité 2013 : retour de mon expérience de speaker

Je souhaite écrire ici mon expérience de speaker de TEDxStrasbourgUniversité 2013 avec mes propres impressions et commentaires. Cela reste bien sûr mon avis personnel, mais j’aimerais vous montrer qu’en fait ce qui m’a touché le plus n’était pas le jour J des conférences, mais surtout ce que j’ai eu l’occasion de vivre avant et après cet événement.

Préparation au TEDx

Jeudi 18 avril 2013, première rencontre avec G., co-organisatrice de TEDxStrasbourgUniversité 2013. Bizarrement, on a peu discuté de TEDx, mais surtout de nos opinions sur la recherche et l’enseignement, en sciences fondamentales et sciences humaines (G. est doctorante en science humaine et moi en science fondamentale). De cette discussion je retiendrai deux idées principales:

« Au lieu de réserver des connaissances aux élites, ne serait-il pas plus intéressant de les partager avec le public le plus large possible ? » Au lieu de réserver des connaissances aux élites, ne serait-il pas plus intéressant de les partager avec le public le plus large possible ? Car ceci ne rendra pas moins prestigieux les valeurs de ces dites connaissances.
Il manque cruellement un partage, une discussion entre les disciplines. Même au sein des domaines dits de sciences fondamentales par exemple, il y a malheureusement une séparation très nette, voire une hiérarchie entre les disciplines (mathématiques, physique, chimie…). Ceci est d’autant plus dommage que nous pensons toutes les deux qu’il est intéressant de parler d’un même sujet avec des interlocuteurs différents. Cela nous permettra d’avoir des points de vue différents, les idées de l’un peuvent très bien être appliquées à l’autre.

Lundi 22 avril 2013, première rencontre avec L., l’autre co-organisateur de TEDxStrasbourgUniversité; et J.,un intervenant doctorant strasbourgeois. Quelle surprise ! Le monde est petit, J. et moi on se connaissait lors de cours de danse. On a fait connaissance, s’est échangé nos idées respectives sur le thème et les discours (dits « talks » dans le milieu de TED).

Lundi 29 avril 2013, première présentation « brouillon » des talks de J. et moi chez G. Les organisateurs nous ont aidés à relever les points forts et points faibles, les choses pas claires etc. de nos talks ainsi que de nos diapositives Powerpoint.

Mercredi 1er mai 2013, date limite de remise de diapositives Powerpoint.

Vendredi 3 mai 2013: première rencontre parmi tous les intervenants, dont bon nombre ne sont pas strasbourgeois. Chacun fait une présentation rapide sur qui il est, ce qu’il fait et ce qui l’a poussé à proposer son talk. Les questions et les discussions tournent autour des parcours des speakers ainsi que des arguments défendus pour les talks. On note au passage une discussion animée entre les doctorants scientifiques et une doctorante en sociologie. La thèse avancée par le côté sociologue: la politique finance, influence et dirige la recherche. De l’autre: en général on ne sait pas ce qu’on cherche, donc difficile de prédire voire d’influencer sur les résultats. Deuxième remarque: bon nombre d’intervenants sont en couple, et les copains-copines des speaker étaient presque tous là. Comme quoi on a toujours besoin d’un soutien morale.

Samedi 4 mai 2013, le jour J: nous nous réunissions dès 9h pour les dernières répétitions, surtout avec la partie technique (les conférences étaient filmées pour pouvoir être diffusées ensuite sur Youtube et sur la plateforme de TEDx). Rencontre officielle avec les intervenants qui n’ont pas pu être présents vendredi soir.
Récapitulatif des speakers:

  • F.: doctorant en biologie, parle d’un des principaux problèmes de la recherche scientifique: parfois le public a peur des recherches car il ne sait pas à quoi cela mène. Est-ce une limite entre nécessité et responsabilité, ou entre communication et expérimental?
  • C.: doctorante en droit et travaillant pour une entreprise de cosmétique. Elle nous parle d’un concept: au-delà des nationalités pour effacer des préjugés entre différentes ethnies. Attention: ceci n’implique pas un « sans-nationalité » qui revient à renier sa propre identité.
  • A.: doctorante en spectacle-danse. Elle parle de son schéma de la limite entre le spectacle et la danse. Le sujet a été très pointu, ce qui fait que j’ai eu un peu de mal à profiter pleinement de son talk.
  • J.: doctorant en informatique. Il parle de l’idée de création d’un réseau centralisé et répertorié de toutes les donnés médicales, qui plus est géré par le patient lui-même (quelques semaines après l’événement, j’ai dû ranger tous mes papiers de santé: ordonnance, analyse de sang, photocopies de feuilles de soin etc. et j’ai repensé à son talk. C’est vrai que ce ne sera pas mal si ce système est mis en place) .
  • E.: étudiant en sciences politiques, toujours baignée dans l’interculturel dès son enfance. Elle parle de l’interculturel, les difficultés et les raisons d’une apprentissage d’autres langues étrangères.  » Apprenez une autre langue pour découvrir une autre façon de manger et d’aimer », son talk est celui qui m’a le plus touché.
  • Et moi-même, doctorante en chimie analytique. Mon idée est la suivante: dans la vie, l’idéal serait de supprimer toutes les limites auxquelles nous devons faire face. Mais c’est toujours plus facile à dire qu’à faire. Il y a des moments dans la vie où l’on ne peut supprimer toutes les limites. Dans ce cas, que fait-on ? A travers des exemples tirés des trois univers : la chimie analytique, la recherche scientifique et la vie en prenant exemple sur mon parcours, je souhaite démontrer que l’importance n’est pas de supprimer toutes les limites mais de tirer le meilleur parti de ce qui est là, de ce que l’on a.

Lors de l’événement, il a été prévu 2 prix pour récompenser des intervenants doctorants – étudiants (et c’est pourquoi qu’on parle d’un « concours » des speakers). Read the rest of this entry »

Bienvenue

big-emote-blue


Les derniers articles

Se connecter