Apple, mon vieil ami [coup de gueule de sebsauvage]

Sebsauvage a écrit un article qui résume toutes les actions nuisibles ou discutables d’Apple depuis sa montée en puissance. C’est exactement ce que je pense aussi, alors au lieu de […]

Sebsauvage a écrit un article qui résume toutes les actions nuisibles ou discutables d’Apple depuis sa montée en puissance. C’est exactement ce que je pense aussi, alors au lieu de paraphraser voici l’article original :

Mon tout premier ordinateur était un Apple II à l’âge de 7 ans. Ensuite j’ai aussi eu la chance d’utiliser un des tous premiers ordinateurs à souris, avant même la sortie des premiers Macs: Lisa, qui était aussi une machine Apple. Je suis ensuite passé sur Macintosh. C’était incroyablement en avance sur les PC, à tous niveaux: Conception du matériel, système d’exploitation, IHM. Et je peux comparer puisque dans le même temps, j’utilisais aussi d’autres machines: Ogip-80, Leanord Sil’Z II, Victor, Goupil et autres, d’abord sous CP/M, ensuite sous PC-Dos et MS-Dos (bien avant l’avènement de Windows). C’est pour dire qu’historiquement, je suis très attaché à Apple.

Mais semaine après semaine, mois après mois, ce sont des coups de marteau supplémentaires qu’Apple assène à mon idéal. Je ne les compte plus.

  • iOs verrouillés à mort (Code machine signé par Apple pour pouvoir fonctionner).
  • Emmerdement maximum des développeurs… quand ils ne sont pas tout bonnement éjectés.
  • L’obligation de se coltiner cette merde d’iTunes (lourdingue et bardé de DRM) pour mettre des musiques sur son iPod/iPhone.
  • Les connecteurs non-standards sur ses appareils (Jamais entendu parler de l’USB ???).
  • iPhones qui vont cafter à Apple vos déplacements GPS.
  • Logiciels libres malvenus sur l’AppStore (alors même qu’iOs et Mac OSX sont basés à mort sur de l’opensource (BSD, SQLite, CUPS…)).
  • Attaque de tout ce qui ressemble au logo d’Apple, même si ça n’a aucun rapport avec l’informatique.
  • Bannissement de tout ce qui parle de la concurrence… ou de n’importre quoi qui déplaise à Apple.
  • Les industriels de la culture dorlotés par Apple.
  • Apple qui joue au patent-troll contre la concurrence, quitte à en devenir ridicule.
  • Apple qui fait trop souvent le mort sur les problèmes de sécurité.
  • Langue de bois quand il y a des problèmes matériels.
  • Trop de politiquement correct, tout en ayant divers cadavres sous le tapis.
  • Publicités terriblement arrogantes.
  • Des idées toujours plus délirantes pour miner votre vie privée.
  • Verrouillage du matériel (jusqu’à aller changer la visserie des iPhones en SAV pour empêcher les démontages)
  • Batteries non remplaçables (pas écologique, et encore moins économique pour tes clients) et autres modifications matérielle pour entraver les changements de pièce (même de simples disques durs).

Dernière info, l’une des plus chouette: Un informaticien démontre une faille de sécurité dans le système iOs (iPhone). La réaction d’Apple ? Au lieu de le remercier et de corriger la faille, elle lui retire son status de développeur. Qu’envoie Apple comme message avec cette action ? C’est simple: Ne signalez pas vos failles à Apple, mais publiez-les anonymement pour ne pas avoir d’ennuis. Ou alors vendez-les au marché noir, ça peut rapporter gros.
Apple, tu n’es plus mon ami. La pomme, en grossissant, a perdu toute sa saveur. Ta production de masse standardisée prend ses utilisateurs pour des lobotomisés. Tes produits sont beaux, propres, lisses et caressent dans le sens du poil, mais ils sont une insulte à notre intelligence. Tu a vieilli, tu deviens sénile et tu t’accroches à mort à ce qui t’appartient en verrouillant tout à double-tour, matériel et logiciel. Tu deviens paranoïaque, égoïste et procédurier, bien calé dans tes charantaises. Ta superbe s’est flétrie et tu as depuis longtemps oublié l’esprit rebelle qui t’animait quand tu as créé ta pub « 1984« . Tu as gagné commercialement et financièrement, cela ne fait aucun doute, mais tu as perdu sur tout le reste. Tu aurais pu être beaucoup plus que cela. Tu aurais pu inspirer au lieu d’être juste un bon vendeur. Quel gâchis.

Apple, tu pues. Je ne serai pas à tes côtés quand tu disparaîtras. Il est temps de regarder du côté de ceux qui veulent avancer, et pas juste vendre.

 

Source : le site de Sébastien Sauvage que je vous recommande

Crédit Photo : Alex Murphy